Bastides et villages anciens de Gironde

0
120

Incontournables dans le paysage architectural de l’Entre-deux-Mers et du Libournais, les bastides sont au nombre de huit : Blasimon, Cadillac, Créon, Libourne, Monségur, Pellegrue, Sainte-Foy-la-Grande et Sauveterre-de-Guyenne. Les villages anciens ont également beaucoup de charme…

Les Bastides de Gironde

Construites de 1255 (Sainte-Foy-La-Grande ) à 1325 (Créon ), ces villes nouvelles, à la fois places fortes et lieux de marchés, ont été créées pour délimiter les domaines des souverains français et anglais, tenus de cohabiter depuis le rattachement, en 1154, du duché d’Aquitaine à la couronne d’Angleterre.

De personnalités différentes, les bastides présentent cependant une organisation spatiale identique : une place à arcades entourée de galeries appelées «cornières» ou «couverts»- vers laquelle convergent des rues se coupant à angle droit.

Tout le charme de ces villes fortifiées  réside d’ailleurs dans leurs particularités respectives : Monségur , située sur un éperon rocheux, offre un magnifique panorama sur la vallée de la Dordogne. A Sainte-Foy-la-Grande , ce sont de superbes maisons à colombages qui retiennent l’attention. Il fait également bon flâner sous les arcades de Sauveterre-de-Guyenne ou de Libourne , seule bastide édifiée sur la rive droite de la Dordogne.

Les «marchés des bastides», qui se tiennent chaque semaine sur leurs places, sont l’occasion de retrouver l’ambiance de ces villes d’autrefois…

Créon  : fondée en 1316 par Amaury de Craon, sénéchal du Roi d’Angleterre, cette bastide a conservé sa place à arcades et ses vieilles maisons. Elle fut le siège de la grande Prévôté royale de l’Entre-deux-Mers jusqu’à la révolution.
Office de Tourisme de Créon –  +33 5 56 23 23 00 – www.tourisme-creonnais.fr

Cadillac  : sont encore visibles, dans cette bastide de 1280 située en bord de Garonne, les anciens remparts, deux portes fortifiées (classées Monuments Historiques) ainsi que trois tours et une grande partie du mur d’enceinte.
A voir également : le château des ducs d’Epernon –prison pour femmes de 1818 à 1952- qui comprend de vastes appartements aux plafonds « à la française » et huit cheminées monumentales.
Office de Tourisme de Cadillac –  +33 5 56 35 12 92 – www.cadillac-tourisme.com

Fondée en 1265 par Eléonore de Provence, Monségur  est la seule bastide girondine bâtie sur une hauteur. Elle offre un magnifique point de vue sur la vallée du Dropt. On peut y découvrir l’ «Esclapot», livre recouvert de bois contenant la charte de fondation de la bastide, ainsi que de nombreuses maisons à colombages. Au pied des remparts, un chemin de ronde permet de faire le tour de la bastide et de rejoindre le chemin de halage pour une agréable promenade ombragée en bordure de rivière.
Office de Tourisme de Monségur –  +33 5 56 61 89 40 – www.entredeuxmers.com Patrice Dominguez aime Monségur et le Bassin d’…

Sauveterre-de-Guyenne   est érigée en 1281 par le Roi Edouard 1er ; elle changea dix fois de suzerain pendant la guerre de Cent Ans pour devenir enfin française en 1451. De l’ancienne bastide subsistent la place centrale à arcades et quatre portes d’enceinte classées.
Office de Tourisme de Sauveterre-de-Guyenne –  +33 5 56 71 53 45 – www.entredeuxmers.com

Pellegrue , construite sur un site gallo-romain, fut fondée par Henri III d’Angleterre en 1280. A voir : la halle, inspirée par les travaux de Gustave Eiffel, l’église Saint-André du XIIe siècle et des maisons anciennes dont deux maisons fortes. Pellegrue est également surplombée par trois châteaux : celui de Boyrac Ségur (XVe siècle), de Lugagnac (XVe-XVIIIe siècles) et le château du Puch de Gensac (XIIIe siècle) remanié aux XIVe et XVIIIe siècles.
Office de Tourisme de Pellegrue – +33 5 56 61 37 80 – www.entredeuxmers.com

Sainte-Foy-la-Grande 

Cette bastide fut fondée en 1255 par Alphonse de Poitiers, frère de Saint-Louis ; typique par ses arcades et maisons à colombages, elle accueille chaque samedi matin un marché haut en couleurs, classé parmi les 100 plus beaux de France.
Office de Tourisme de Sainte Foy La Grande – + 33 5 57 46 03 00 – www.paysfoyen.com

Blasimon 

S ituée sur un ancien castrum, Blasimon (« Blavini Mons ») domine la vallée de la Gamage où se trouve le moulin à eau fortifié de Labarthe (XVe siècle).
Office de Tourisme de Blasimon –  +33 5 56 71 59 62 – www.entredeuxmers.com

Libourne

Erigée par Edouard Ier en 1268, Libourne  est la seule bastide de Gironde édifiée sur la rive droite de la Dordogne ; en son temps, elle joua un rôle économique de premier ordre en permettant aux produits de l’arrière pays des vallées de l’Isle et de la Dordogne d’être embarqués sur des navires vers la haute mer. A voir : la place Abel Surchamps et ses maisons à couverts (passages sous arcades), la porte du Grand Port (seul vestige encore visible de l’enceinte fortifiée du XIVe siècle) et ses deux tours du XVe siècle : la tour Richard et la tour Barrée.
Office de Tourisme de Libourne – +33 5 57 51 15 04 – www.libourne-tourisme.com

Les Villages anciens de Gironde

Rions

ce village fortifié est l’un des villages médiévaux les mieux conservés de Gironde. Belle porte du XVe siècle, maison de marchands du XVI e siècle.

La Réole 

Il ya tant de monuments et vestiges à voir : le prieuré bénédictin et sa grille d’entrée, chef d’œuvre de ferronnerie du XVIIIe siècle, l’ église (XIIe siècle), le château fortifié des Quat’Sos (fin du XIIIe siècle), mais aussi l’un des plus anciens Hôtels de Ville de France (XIIème siècle) et les restes d’une enceinte des XIIIème-XIVème siècles. Très belle promenade en bordure de Garonne. Ville labellisée Station Verte de Vacances.

Castelmoron d’Albret 

Plus petit village de France (3,54 hectares), Castelmoron d’Albret conserve le charme d’un bourg médiéval et quelques beaux restes de son enceinte avec la porte du Moulin et l’ancien palais ducal d’Albret.

Saint-Macaire

Niché sur un promontoire surplombant la Garonne, Saint-Macaire conserve de magnifiques portes fortifiées du Moyen Age. A voir également : l’église Saint-Sauveur (remarquables peintures murales), le prieuré ainsi que la place du Mercadiou et ses superbes maisons d’époque médiévale et Renaissance (relais de poste du XVIe siècle).

Gensac 

Tout en pierre blonde, Gensac offre une très jolie vue sur la Durèze. Chaque année, un spectacle son et lumière retrace les exploits légendaires du héros local, Pierre d’Escodeca, chevalier de Pardaillan.
Office de Tourisme de l’Entre-deux-Mers – +33 5 56 61 82 73 – www.entredeuxmers.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici