Bordeaux, une ville idéale chargée d’histoire

Votez pour cet article

Si aujourd’hui Bordeaux est classé parmi les plus belles villes de France et attire des millions de visiteurs chaque année, la ville a été marquée par une histoire très riche qui prend naissance à l’antiquité. Il y a peu de temps, Bordeaux ne valait pas le déplacement et n’était pas la métropole qu’elle est aujourd’hui, elle a dû renaître à travers de vastes chantiers. Simple village de forgerons gaulois à la base, la ville de Bordeaux par son histoire va connaitre un développement fulgurant avec une économie florissante basée sur le commerce du vin.

Bordeaux de l’antiquité à l’époque moderne

L’histoire de bordeaux révèle qu’une première cité y est née au IIIe siècle av. J.-C. nait sous l’impulsion d’une tribu gauloise, les Bituriges Vivisques. C’est à cette époque que le premier vignoble de la région voit le jour. Suite à la conquête romaine, la cité prend le nom de Burdigala et devient la capitale de l’Aquitaine IIe. De là, elle connait un développement à la romaine avec deux axes, un nord-sud et l’autre est-ouest, devenus respectivement rue Sainte-Catherine et rues Porte Dijeaux. La cité se christianise au IVe siècle grâce à Saint Hilaire et Saint Martin. Longtemps rattachée à la couronne anglaise à la suite de conquêtes et alliances, Bordeaux repasse sous la domination française à partir de 1453 et connait d’importants changements qui vont conduire à la révolte des bordelais contre le pouvoir royal. Vous pouvez grâce à cet voir la liste des meilleurs lieux à visiter à Bordeaux.

L’âge d’or et l’époque coloniale

Le XVIIIe siècle va marquer l’âge d’or de l’histoire de Bordeaux avec la continuité du commerce du vin et la construction d’une forteresse à la Vauban. Celle-ci est construite par Louis XIV qui fait détruire tout un quartier à cet effet. Cette époque est aussi marquée par la mise en place du commerce triangulaire vers l’Afrique et les Antilles. En plus du vin, le commerce sera basé sur le sucre colonial et les esclaves.

Bien que son parlement fût contre l’esclavage, le port de Bordeaux va devenir la place privilégiée des négriers au point de devenir le 5e port négrier français derrière Nantes, Lorient, La Rochelle, etc. À cette même époque débute la construction du Grand Théâtre, de l’actuel Hôtel de Ville, du palais Rohan, de nombreux hôtels particuliers et immeubles bourgeois. On assiste également à la création de cours bordés d’arbres.

L’époque contemporaine de Bordeaux

L’historique de la ville de Bordeaux révèle qu’elle a connu une évolution des plus mouvementées avec la révolution des Girondins et l’exécution de 22 d’entre eux. Le monument aux Girondins sur la place des Quinconces a été construit en leur hommage. Au XXe siècle, Bordeaux a une histoire de la ville qui poursuit son cours avec l’avènement de la Première Guerre mondiale et le repli du gouvernement de Paris vers Bordeaux pour fuir l’avancée des troupes allemandes. À la suite de la Deuxième Guerre mondiale, le gouvernement se réfugie à nouveau à Bordeaux et la ville sera surnommée « capitale tragique ».

Sous l’impulsion de ses maires Adrien Marquet, Jacques Chaban-Delmas et Alain Jupé, Bordeaux se transforme et se modernise avec la mise en place de vastes chantiers comme l’industrialisation de la ville, la construction et l’extension du tramway, la mise en place de nouveaux quartiers, la rénovation du patrimoine culturel et architectural.

2019-03-20T21:02:39+00:00

Leave A Comment

6 Partages
Partagez6
Tweetez
Enregistrer