Le quartier Victor Hugo

0
68

En arrivant par le Pont de Pierre et la Porte de Bourgogne, on entre dans la ville de Bordeaux par le cours Victor Hugo. Historique, cosmopolite, dynamique, le quartier Victor Hugo et son cours méritent le plus grand intérêt.

Le plus ancien quartier de Bordeaux

C’est dans une toute petite ruelle à proximité de la Porte de Bourgogne, au n°5, Impasse de la rue Neuve que se trouve la plus vieille maison de la ville de Bordeaux. Cet ancien  «oustaü» (« hôtel », en gascon) a été construit durant la première moitié du XIIIe siècle. Un véritable vestige de l’époque médiévale entièrement restauré… à voir !

Impasse de la Fontaine-Bouquière au 52, cours Victor-Hugo

Si vous avez la chance de voir la grille ouverte (pendant les journées du patrimoine), n’hésitez pas à entrer. C’est un des lieux les plus étonnants et les plus secrets de la ville. Si vous descendez les escaliers, vous vous trouverez bien plus bas que le cours (à 10 mètres) à longer les remparts bâtis au XIIIème siècle. Autrefois, appelée Impasse des Pédouillets*, elle doit son nom aux mendiants qui venaient s’épouiller à la fontaine qui coulait en dessous du cours. Pendant très longtemps et aujourd’hui encore, certains Bordelais appellent le Cours Victor Hugo « les Fossés des Salinières », en raison des « fossats » (fossés) aujourd’hui, disparus.  

Un quartier cosmopolite

Longtemps habité par les populations issues de l’immigration espagnole, le cours est aujourd’hui un lieu de commerce plus oriental. Salons de thé marocain, cafés turcs, bazars du Maghreb côtoient le prestigieux Lycée Montaigne, la célèbre brasserie « le Café des arts » et des enseignes d’électroménager, de modes et de restauration rapide.

*Sources « Bordeaux secret et insolite » Richard Zéboulon et Philippe Prévôt

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici